FreeZikRadio

FreeZikRadio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Les organisateurs de la teuf de Lieuron s’expriment

Écrit par le 01/01/2021

Les organisateurs de la rave de Lieuron s’expriment :

–>En bas du Blog<-

Les fêtards quittent la rave party en Bretagne: “Chaque participant verbalisé”

02/01/21 par « 7sur7 » :

La police ne parvenait pas à mettre fin à une rave party en Bretagne, qui réunissait environ 2.500 personnes illégalement pour fêter le Nouvel An. La fête est désormais finie, selon la porte-parole du ministère de l’Intérieur. “Nous poursuivons les contrôles et la verbalisation de chaque participant dès son départ du site.

La gigantesque rave party, qui rassemblait plus de 2.500 personnes depuis ce jeudi soir, est finie. Confrontée à une foule trop importante, la gendarmerie avait eu du mal à mettre fin à l’événement illégal. Pour rappel, la rave party avait lieu dans un hangar désaffecté de Lieuron, dans le département breton de l’Ille-et-Vilaine et rassemblait des personnes venues de toute la France et même de l’étranger, dont de Belgique.

https://www.7sur7.be/faits-divers/les-fetards-quittent-la-rave-party-en-bretagne-chaque-participant-verbalise~a9d4a3db/180791299

–Avis—–de——->>Fly@rus<<————–> :

Et Voila, on ne sort pas des préjugées (sur plus de 2500 personnes ya pas qu’des vilains)

On oublie de souligner aussi &, de dire que toutes les personnes ont été confinés & pas eu de jour de l’an.

Donc tous le monde a envie de lâcher du leste. pour décompressé vu comment on est compressés euuuh ! confinés.

>>>———————————————–>>>:

Une rave party du nouvel an avec 2500 personnes

->Une videos de 1 heure d’Organik clique sur ici<->

 

01/01/21 par « LeLibre » :

par « LeLibre » :

Ce qui devait arriver arriva. Cette soirée du nouvel an pourrait bien donner lieu à d’importants clusters en France. Et pour cause, une rave party regroupant 2500 personnes est toujours en cours à Lieuron en Ille-et-Vilaine.

Découvrez les images de cette rave party dans la vidéo ci-dessous :

Rave Party illégale en Bretagne : 2500 personnes toujours en train de fêter la nouvelle année

Le gouvernement a maintenu le couvre-feu en France à 20h pour ce Réveillon de la Saint-Sylvestre. Mais des soirées ont tout de même eu lieu un peu partout en France. Mais cette soirée là n’est pas comme les autres. En effet, une rave party regroupant pas moins de 2500 personnes se tient depuis hier soir à Lieuron en Ille-et-Vilaine.

Les forces de l’ordre sont sur place mais ne peuvent pas encore intervenir compte tenu du nombre important de participants. 3 gendarmes ont déjà été caillassés et sont légérement blessés.

Rave Party en Ille-et-Vilaine : à quand une intervention ?

Jusqu’à quand va durer cette rave party illégale ? 150 gendarmes sont dépêchés sur place mais les participants sont trop nombreux. Les forces de l’ordre attentent le feu vert du Préfet pour tenter d’évacuer la zone. Et pour cause, les risques de mouvements de foule sont grands.

Par ailleurs, les forces de l’ordre sont mobilisées ailleurs en ce premier jour de 2021 et des renforts sont attendus sur place.

Les organisateurs de la rave de Lieuron s’expriment avec une longue tribune dans Libération

Dans une tribune envoyée à Libération, les organisateurs de la fameuse rave party du nouvel an à Lieuron expriment les raisons et les motivations d’un tel événement. Dénonçant la « culpabilisation incessante » de la jeunesse, ils plaident un « geste politique » après « une année de tristesse, d’anxiété et de privations ».

« À toutes celles et ceux qui se demandent pourquoi une telle volonté de faire la fête pour ce nouvel an, la réponse tient en quelques mots : une année de tristesse, d’anxiété et de privations. »Dans une tribune adressée au journal Libération, les organisateurs et organisatrices de la fête sauvage du Nouvel An à Lieuron près de Rennes ont décidé de prendre la parole afin d’expliquer ce qui les a poussés à monter, en plein milieu de la crise sanitaire, cet événement qui a depuis été très largement critiqué par les médias.

En plus de souligner la manière dont les espaces de culture ont été sacrifiés par le gouvernement, le collectif précise à Libération « qu’il existe aussi des vies déséquilibrées par cet état de morosité ambiante et d’isolement constant ». Pour faire face à ce climat, il précise : « Nous avons donc répondu à l’appel de celles et ceux qui ne se satisfont pas d’une existence rythmée uniquement par le travail, la consommation et les écrans, seul·e·s chez eux le soir. Notre geste est politique, nous avons offert gratuitement une soupape de décompression. Se retrouver un instant, ensemble, en vie. »

Les organisateurs et organisatrices rappellent également les très nombreuses précautions Covid ayant été prises avant la fête ainsi que les consignes strictes qui s’appliquaient à la soirée sur ce sujet. Ils soulignent aussi les 1 650 amendes distribuées par la Police à des jeunes pourtant déjà durement touchés par la crise économique selon eux, ainsi que les lourdes poursuites qui ont été engagées envers eux par le gouvernement.

Le collectif conclut : « Mais ces fêtes sont un vecteur d’espoir et de cohésion sociale pour des centaines de milliers de jeunes, de toutes classes et de toutes origines. Elles sont ce qu’elles sont, mais elles sont surtout le reflet de toute une partie de notre société que nos gouvernant·e·s ne pourront éternellement continuer d’ignorer. Ainsi, en ces temps si troubles, nous sommes fièr·e·s d’avoir pu redonner le sourire à quelques milliers de personnes, ne serait-ce que l’instant d’un «raveillon» de nouvel an ! »

L’intégralité de la tribune est à lire sur le site de Libération.

par Traxx

Tags

Les opinions du lecteur
  1. FlyAorus   Le   08/01/2021 à 13:16

    J’ai lu un com après l’évènemeznt soit arrivée qui disait :  » Si ils n’arrivent pas a faire bouger 2500 personnes pendant plusieurs jours.
    Imaginer beaucoup de personnes contestes leurs couvre feu de confinement.Se seras + de 2500 personnes.

Les commentaires sont fermés.